Un hélicoptère militaire jordanien a déposé hier après-midi le pape François sur le tarmac de l’aéroport international de Tel-Aviv, où il

a été accueilli par le président israélien, Shimon Peres, et le Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

«Nous l’accueillons en homme de paix», avait affirmé M. Peres dans un entretien, publié samedi par le quotidien français Le Figaro .