Get Adobe Flash player

Le succès de la « vidéo du pape » en dix langues

POPE 01

« C’est extraordinaire, c’est une merveille »: le père Frédéric Fornos, jésuite français, responsable de la « vidéo du pape » qui diffuse désormais chaque mois ses intentions de prière, commente au micro de Radio Vatican en italien le succès de cette initiative. La prochaine vidéo devrait sortir le 9 janvier et le pape ne devrait plus proposer chaque mois qu’une seule intention de prière à son Réseau mondial de prière.

 « On voit que le Seigneur pousse ce projet parce que, vraiment, nous ne nous attendions pas à ce que tant de monde regarde ces vidéos du pape. Pour nous, il était important d’aider le Saint-Père à avoir un instrument pour rejoindre les gens, pour aider les catholiques à prier avec lui et avec toutes les personnes de bonne volonté pour les grands défis de l’humanité. Après 12 mois, nous comptons plus de 13 millions de visualisations de la « Vidéo du pape », seulement sur notre réseau ici, au Vatican. Si nous prenons aussi en considération les plus de 3.200 médias dans le monde qui parlent, qui font connaître les vidéos du pape tous les mois, alors, le chiffre est encore plus grand : il y a des millions de personnes, dans le monde entier, qui la regardent, y compris par exemple à travers Whatsapp. Il y a quinze jours, j’étais au Vietnam : j’y ai rencontré des jeunes qui m’ont montré la vidéo du pape à travers Whatsapp ! », explique le p. Fornos.

Désormais cette façon dynamique, en image, et directe de communiquer est relayée par les différents réseaux sociaux: « Cette vidéo est disponible en dix langues à travers tous les réseaux sociaux : Youtube, Facebook, Twitter, Instagram ; c’est pour cette raison qu’elle rejoint beaucoup de jeunes. Comme nous le savons, les jeunes cherchent des images, des vidéos… C’est le langage du monde d’aujourd’hui et ce langage permet à de nombreuses personnes de connaître les préoccupations du Saint-Père quant à la mission de l’Église, aux défis de l’humanité ; il nous implique dans une communion. Nous avons aussi reçu sept prix : le dernier est le prix « Bravo » de la part de la Conférence épiscopale espagnole. C’est une reconnaissance pour ce travail réalisé avec l’agence Maci, l’agence de communication qui nous aide beaucoup dans cette initiative, et avec le Secrétariat pour la communication du Saint-Siège. C’est vraiment un grand projet ; c’est surprenant pour nous. Au début, nous pensions que ce serait un projet exclusif pour le Jubilé de la miséricorde, pour aider non seulement les catholiques – c’est un projet pour l’évangélisation – mais surtout les gens loin de l’Église, à connaître les intentions du Saint-Père et de l’Église universelle pendant l’Année de la miséricorde. En septembre dernier, j’ai rencontré le Saint-Père lors d’une audience privée et il m’a dit qu’il était très content de ce projet et qu’il désirait le poursuivre en 2017. Nous sommes donc déjà en train de travailler pour les intentions de prière de 2017. »

Le p. Fornos annonce la nouveauté de 2017: « Jusqu’à maintenant, et pendant plus de cent ans, il y avait deux intentions de prière par mois, que le pape confiait à son Réseau mondial de prière : une intention générale et une missionnaire. Avec une première réforme, elles ont été appelées : « intention universelle » et « intention pour l’évangélisation ». Dans le processus de réforme de ce service ecclésial du Saint-Siège, une autre modification a été apportée : il y aura une intention universelle et une intention pour l’évangélisation qui s’alterneront tous les mois : un mois il y aura une intention universelle et le mois suivant une intention pour l’évangélisation. Cela signifie que chaque mois nous avons une intention, une orientation pour notre vie et pour la mission de l’Église et, le mois suivant, il y aura une intention universelle pour l’évangélisation. En conséquence, les deux vidéos auront des styles différents. Il y aura aussi une autre modification : le pape François nous confiera au début de chaque mois, au premier Angelus de chaque mois, une intention de prière « du dernier moment », plus urgente, en relation avec l’actualité, avec ce qui se passe dans le monde, avec les souffrances ou les grands défis et qui préoccupent le Saint-Père, l’Église et sa mission. Au début de chaque mois, par conséquent, il nous confiera cette intention afin que nous puissions prier avec lui et avec toute l’Église ; tout cela aussi pour nous aider à sortir de la mondialisation de l’indifférence et nous ouvrir à une culture de la rencontre, à l’ouverture aux autres et à ce nouveau monde qui est en train de naître. »

AUMONERIE CATHOLIQUE TAMOULE INDIENNE 

Copyright © 2001-2017

EMAIL : webmaster@aumonerietamouleindienne.org